Stenocereus thurberi

Arbustes, basaux ramifiés, Tiges dressées de 3 à 6 m., d’abord vert-jaune puis vert, dépourvues de pigmentation rouge, glabres et ternes, formant des plaques d’écorce jeune orange sur des segments âgés et intacts; nervures 15-19, quelque peu tuberculées, pli transversal interaréolaire souvent présent sur les jeunes nervures, de 9 à 12 mm à la crête des côtes; cortex jaunâtre, sacs mucilagineux visibles uniquement dans le cortex externe; moelle dépourvue de mucilage, 4-6 cm de large; aréoles espacées de 1 à 1,6 cm le long des côtes, circulaires, de 4 à 6 mm, poils brun rougeâtre. Épines 11-14 (-19), fines, droites; épines radiales de 1 à 3,5 cm; épines centrales à 6 cm. Fleurs nocturnes, principalement subterminales, en forme d’entonnoir, jusqu’à 6-7,5 (-9) × 6-7 cm; tubes floraux d’environ 4 cm; écailles à la base du tube rouges à marges vertes; tépales atteignant 6,5 cm de large; tépales externes rougeâtres à marges roses; tépales internes blanc crème à rose clair; filaments blancs à roses, 2-3 cm; tubercules ovariens à tubercules verts rhomboïdes et petites bractées rouges à l’anthèse, aréoles à poils bronzés et parfois à épines courtes; styles blancs, 4 cm; nectar chambre 1-1,5 cm. Fruits rouges, de 45 à 65 mm, charnus, portant des aréoles épineuses caduques; pulpe sucrée. Graines 2 mm, brillantes. 2n = 22. Floraison (Mars) Avril-Juillet; fructification principalement Juillet-août. Broussailles du désert des Hautes terres de Sonora; 20-1100 m; Ariz.; Mexique (Basse-Californie, Basse-Californie du Sud, Sinaloa, Sonora). Stenocereus thurberi est un cactus colonnaire commun du désert de Sonora, dans toute la Basse-Californie et les îles du golfe de Californie et dans la végétation côtière occidentale de Sonora à Sinaloa. Au Mexique, où S. thurberi est arborescent, il a un tronc très court à 0,5 m, dépasse 12 m, se ramifie plus que dans les populations du nord et peut avoir aussi peu que 12 côtes. Grands spécimens de S. les thurberi se produisent là où les plantes poussent dans une végétation plus haute, concurrençant ainsi les petits arbres pour la lumière du soleil (A. C. Gibson et P. S. Nobel 1986). Stenocereus thurberi appartient au plus grand clade de Stenocereus où toutes les espèces possèdent des trichomes aréolaires glandulaires rouge foncé ou bruns (A. C. Gibson, 1988). Le groupe d’espèces les plus étroitement apparentées à S. thurberi a le pli transversal interaréolaire, une marque distinctive qui persiste après que les côtes se soient complètement élargies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.