Patrick Stump: Je suis un Has-Been de 27 Ans

Patrick Stump se produit lors d'un enregistrement de
Astrid Stawiarz / Getty Images

Patrick Stump, le leader de Fall Out Boy, a publié hier soir sur son site personnel une longue entrée de blog dans laquelle il déplore l’échec commercial de son album solo, Soul Punk, et son statut de « has-been » à 27 ans. « Quelle que soit la notoriété que Fall Out Boy avait l’habitude d’avoir, je n’ai pas la possibilité de recommencer par le bas », a-t-il écrit.

Le post de Stump est extrêmement candide et souvent assez déchirant, d’autant plus qu’il raconte avoir été insulté et harcelé par ses propres fans et avoir soufflé son pécule en tournée pour soutenir son album, pour constater qu’il « ne pouvait pas être réservé à l’ouverture d’une lettre. »Le barrage de « Nous t’aimions mieux gros », les lettres de menaces à ma maison, les enfants qui ont payé des billets pour mes spectacles solo pour me dire à quel point j’ai sucé sans tomber Garçon, ce n’était pas quelque chose pour lequel je suppose que j’étais ou que je serai prêt », a écrit Stump à propos de ses  » ennemis. »

Selon Stump, sa malchance a commencé lorsque le dernier album de Fall Out Boy, Folie A Deux, a été bombardé si horriblement que les fans huaient le groupe pour avoir interprété des numéros du disque en concert.  » Tourner sur Folie, c’était comme être le dernier acte du spectacle de vaudeville: Nous étions des cibles de légumes pourris dans des cagoules clandestines « , a écrit Stump.

Stump n’a pas tardé à souligner que Fall Out Boy n’a jamais rompu, et il s’est dit ouvert à se remettre ensemble une fois que ses camarades auront terminé leurs propres projets solo. Le chanteur n’a pas décidé s’il voulait sortir une suite à Soul Punk, et il est réticent à l’idée de se produire en public de sitôt. Pourtant, malgré le ton désespéré de son message, il n’est pas entièrement pessimiste quant à son avenir. « J’ai réussi à trouver du travail », a-t-il écrit, notant qu’il réfléchissait à la possibilité d’aller à l’école pour apprendre un métier. « J’ai travaillé au noir en tant qu’auteur-compositeur / producteur professionnel à louer, et j’ai même joué un peu ici et là. »

Populaire sur Rolling Stone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.